2019 CameleoDPC.com - Japon - Tokyo • Mont Fuji • Kyoto

Pour questions ou réservations :
1-800-590-5995

Japon - Tokyo • Mont Fuji • Kyoto

9 au 19 avril 2018

Mélange déroutant de tradition et de modernisme, le Japon est un pays fascinant où la démesure et l’excentricité côtoient le respect d’autrui, l’histoire et les moeurs. Le Japon, c’est également une disparité impressionnante entre Tokyo la mégapole, avec sa scène culturelle, technologique et de mode à l’avant-garde du monde, et le calme de Kyoto, où l’on découvre la richesse de l’histoir

e et des traditions nippones à travers ses temples majestueux et ses paysages à couper le souffle. C’est aussi cela le Japon : un pays qui a su évoluer sans toucher à son patrimoine. La renommée de la gastronomie du Japon n’est plus à faire. En 2010, Tokyo a surpassé Paris en tant que ville la plus étoilée du Guide Michelin. Et malgré ses 127 millions d’habitants qui se partagent un petit territoire insulaire, le Japon est considéré comme l’un des pays les plus sécuritaires de la planète, avec Tokyo en premier plan, qualifiée de ville la plus sécuritaire au monde par le magazine The Economist. Bienvenue au Japon, où nous tiendrons un événement inédit de développement professionnel continu du 9 au 19 avril 2018, fruit de plus de 12 mois de préparation, de recherche et de visites d’inspection. Un événement avec un programme scientifique offert en anglais, avec des conférenciers de haut niveau provenant du Canada, des États-Unis et du Japon.

Visiter le Japon, c’est garantir son dépaysement, et découvrir une histoire et un peuple incroyablement attachant, où la culture du service et du respect d’autrui sont à l’avant plan.

Julien Martel et Gabriel Boisjoly
Caméléo DPC

1-800-590-5995

Pour questions ou réservations

Frais d’inscription scientifique (montants en CAD)

Frais d’inscription scientifique (montants en CAD)
• Médecins et autres professionnels concernés : 325 $;
• Résidents en médecine : 145 $;
• Ce tarif est payable uniquement par celui ou celle désirant l’attestation de présence;
• Les conjoints et accompagnateurs peuvent assister sans frais aux conférences.

Les activités de DPC seront présentées à Kyoto du 14 au 19 avril 2018, représenté par le segment 2 ci-dessous. Vous pouvez également ajouter les segments 1 et 3 à votre forfait, selon vos préférences.

Segment 1 - 4 nuits à Tokyo et 1 nuit en ryokan
9 au 14 avril 2018
2 179 $ par personne en occupation double

Ce tarif inclut :
• 4 nuits au Hilton Tokyo;
• 1 nuit dans un ryokan traditionnel aux abords du Mont Fuji;
• Le souper traditionnel dans le ryokan;
• Tous les petits-déjeuners (5);
• Le transfert en autocar entre Tokyo et le Mont Fuji;
• Le lunch sous forme de BentoBox le 13 et le 14 avril;
• Les visites et excursions culturelles prévues en marge du Mont Fuji;
• Le billet de train haute vitesse en direction de Kyoto;
• L’accompagnement durant 6 jours de guides professionnels locaux parlant français ainsi que les accompagnateurs de Caméléo DPC;
• Toutes les taxes gouvernementales.

Segment 2 - 5 nuits à Kyoto en marge des conférences
14 au 19 avril 2018
Médecin : 3 979 $; accompagnateur : 919 $

Ce tarif inclut :
• 5 nuits au Westin Miyako Kyoto;
• Tous les petits-déjeuners (5);
• Deux lunch à l’hôtel avec accès aux salles de formation;
• L’accompagnement durant 6 jours de guides professionnels locaux parlant français ainsi que les accompagnateurs de Caméléo DPC;
• Toutes les taxes gouvernementales.

Segment 3 - 4 nuits dans la région ouest de Honshū
19 au 23 avril 2018
2569$ par personne en occupation double, 3269$ en occupation simple

Ce forfait inclut :
• 4 nuits (1 nuit à Okayama, 2 nuits à Hiroshima et 1 nuit à Osaka);
• Tous les petits-déjeuners (4) et 1 lunch de groupe;
• Tous les transferts;
• Toutes les activités touristiques;
• L’accompagnement durant 5 jours de guides professionnels locaux parlant français ainsi que les accompagnateurs de Caméléo DPC;

• Frais du Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyage (FICAV) de 0,10 % en sus;
• Prix valides jusqu’au 15 octobre 2017. Sujets à changements après cette date.

Hébergement
Hilton Tokyo
Japon, 〒160-0023 Tokyo, Shinjuku, 66−2
Téléphone : +81 3-3344-5111

The Westin Miyako Kyoto Keage, Sanjo, Higashiyama-kuKyoto, Kyoto, 頂, 東, Kyoto Prefecture 605-0052, Japon
Téléphone : +81 75-771-7111

Politique d'annulation
Lors de votre réservation, un dépôt de 750 $ par personne sera prélevé sur votre carte de crédit. Le solde sera payable par carte de crédit le 10 novembre 2017. Vous pouvez annuler votre inscription sans aucune pénalité financière si vous le faites avant le 9 novembre 2017.

Billet d'avion
Le billet d’avion pour le vol entre le Québec et le Japon n’est pas inclus dans le tarif. Vous êtes libres de voyager avec la compagnie aérienne de votre choix. Air Canada, ANA (All Nippon Airways) et Japan Airlines offrent des vols vers Tokyo avec une seule correspondance, au départ de Montréal. Au départ de Québec, Air Canada offre un vol vers Tokyo via Toronto. Le vol direct entre Toronto et Tokyo est d’une durée d’environ 12h30, tandis que celui entre Vancouver et Tokyo est d’une durée d’environ 9h30.

Monnaie
La monnaie locale est le yen. Les principales cartes de crédit sont également acceptées dans la plupart des commerces et restaurants.

Mon(ma) conjoint(e) n'est pas médecin, peut-il m'accompagner ?
Oui, absolument. C’est même ce que font la grande majorité des participants!

Température
En avril à Tokyo, la température moyenne varie entre 15 et 18 °C.

Attestation de présence
Elle vous sera envoyée par courriel à votre retour au Québec.

1-800-590-5995

Pour questions ou réservations

Horaire du séjour et du programme scientifique

Cliquez ici pour télécharger un fichier PDF contenant l'horaire du séjour.

1-800-590-5995

Pour questions ou réservations

Segment 1 - Tokyo, les ryokans et le Mont Fuji
9 au 14 avril 2018

Capitale du Japon, Tokyo est une ville très vaste avec ses 577 km2. La ville n’a pas une, mais de multiples personnalités, chacun de ses quartiers possédant sa propre couleur. Qualifiée de ville la plus sécuritaire au monde par The Economist Intelligence Unit, Tokyo est aussi une ville qui surprend par sa propreté exemplaire. Un fait qui dit tout sur les valeurs et la culture de la mégapole la plus peuplée au monde, avec ses quelques 38 millions d’habitants (comprenant le grand Tokyo). Les Tokyoïtes sont nombreux, oui, mais toujours très heureux de recevoir des touristes, malgré la barrière de la langue. Mélange fascinant de tradition, d’histoire et de modernisme, la capitale nippone est aussi celle de la démesure et des excentricités.

Pour ceux qui optent pour le segment 1 décrit à la page 7, nous séjournerons 4 nuits à Tokyo, avant de nous diriger vers le Mont Fuji pour une nuit dans un ryokan traditionnel, et 5 nuits sur Kyoto où se tiennent les conférences.

Pour arriver à ne pas se perdre dans la mégapole la plus peuplée du monde, nous aurons avec nous des guides locaux parlant français. Ils seront à notre disposition tout au long de l’événement de 10 jours. Ainsi, ceux qui souhaitent vivre et visiter Tokyo et le Japon de façon libre et indépendante, pourront s’ils le veulent bénéficier des conseils de nos guides présents à l’hôtel le matin et en fin de journée. Autant d’opportunités de profiter de leur expertise pour diriger vos visites, sans contrainte de langue. Ceux qui au contraire veulent davantage d’encadrement l’obtiendront en participant aux activités et excursions optionnelles durant lesquelles la visite est de groupe et guidée.

Les mêmes guides nous accompagneront tout au long du séjour et durant nos déplacements, que ce soit en route vers le Mont Fuji, en train vers Kyoto, et lors des excursions et des activités optionnelles.

La renommée de la gastronomie tokyoïte n’est plus à faire. En 2010, Tokyo a surpassé Paris en tant que ville la plus étoilée du Guide Michelin : les grandes tables affluent. Mais il est possible de bien manger à Tokyo sans se ruiner. D’ailleurs, il ne faut pas se balader bien loin pour voir et goûter à tout ce que proposela métropole. Il y a bien sûr, pour commencer, les célèbres sushis dont la réputation n’est plus à faire. Ou encore l’Unagi, un plat d’anguille d’eau douce, qui ravigote lors de temps chauds. On vous conseille aussi les Yakitoris, brochettes de morceaux de poulet, foie et légumes, grillées sur charbon, les préférés des Tokyoïtes. Il y a aussi les Bentô et Onigiri, la version japonaise du sandwich, soit des boules de riz fourrées de morceaux de saumon grillé, de prunes séchées, de viandes ou de légumes, le tout enveloppé d’une feuille d’algue séchée. Finalement, pour vraiment goûter Tokyo, il faut aussi essayer le Mojayaki, la spécialité de la capitale qui est servi dans pas moins de 60 petits restaurants spécialisés. Sans oublier le divin boeuf de Kobe, généralement considéré parmi les meilleurs au monde et réputé pour sa saveur, sa délicatesse, sa tendreté et sa texture persillée.

Tokyo est la première région manufacturière et la capitale administrative du pays. Elle est aussi le centre culturel nippon, avec un tiers des écoles et universités du pays qui s’y concentrent. L’art et l’histoire du Japon et de l’Asie sont abondamment décrits au Musée national de Tokyo dans le parc d’Ueno, lieu qui rassemble un musée de science, un jardin zoologique et deux musées d’art d’importance.

Même si Tokyo n’a pas des parcs urbains de la taille de ceux que nous connaissons en Amérique du Nord, ils sont nombreux et renferment souvent des jardins à la hauteur du raffinement japonais. Jardin de roses, étangs où flottent une abondance de lotus, cerisiers en fleurs… De quoi être dépaysé.

Du passé plus lointain, il ne reste que quelques temples, jardins féodaux et le château du souverain reconstruit après 1945. Sinon, une dizaine de gratte-ciel d’environ 200 mètres de haut ont poussé à partir des années 1970. Pour se repaître d’architecture, on recommande le secteur Harajuku-Omotesando, Ginza, Roppongi et la Tokyo Station.

La ville propose aussi des «expériences participatives », qui permettent au touriste de se plonger dans la culture nippone. Du port du kimono à l’art du bonsaï, en passant par la science d’être ninja ou tireur de poussepousse, il y en a vraiment pour tous les goûts.

Finalement, bien que Tokyo regorge d’attraits touristiques, les quelques suggestions qui suivent demeurent également des incontournables :

Le marché aux poissons de Tsukiji
Le marché aux poissons de Tsukiji est le principal marché aux poissons de la métropole de Tokyo et le plus grand marché de gros du monde pour les poissons et fruits de mer. Le marché ouvre dès 5 h 30 pour l’encan. On y trouve plus de 450 espèces en provenance du monde entier. lI vaut mieux le parcourir en matinée, ce qui est ptimal d’un point de vue décalage horaire.

La rue Takeshita
Takeshita-dori est une rue piétonne très animée du quartier Harajuku de l’arrondissement de Shibuya. Cette rue est composée de magasins très appréciés des adolescents japonais et constitue un point d’attraction important du quartier. Cette rue est aussi un incubateur de tendances et de modes qui envahissent ensuite parfois le Japon. Un endroit un peu surréel pour les occidentaux : on se croirait dans un film d’animation et de costumes japonais. Une rue à visiter impérativement. Dépaysement garanti.

Le temple Senso-ji
Le Senso-ji est un temple bouddhiste situé sur le quartier d’Asakusa dans l’arrondisse ment de Taito. C’est le plus vieux temple de Tokyo et un des plus significatifs, il est dédié à la déesse bodhisattva Kannon. Il est situé à proximité d’une grande allée commerçante appelée Nakamise-dori, remplie de souvenirs touristiques locaux.

Le palais impérial
Il n’est possible de visiter le palais que deux jours par an : à l’anniversaire de l’Empereur (23 décembre), et au Jour de l’An (2 janvier). En revanche, l’accès aux jardins de l’Est et au jardin Kitanomaru est libre et gratuit.

Tokyo Skytree
La Tokyo Skytree est une tour de radiodiffusiondans le quartier Sumida-ku. Mesurant 634  mètres, elle est depuis son inauguration la deuxième plus haute structure du monde encore debout, derrière le gratte-ciel Burj Khalifa. Elle est visible d’un peu partout!

Le quartier de Shibuya
L’incontournable du shopping à Tokyo… Et ce n’est d’ailleurs pas un hasard si chaque soir on a l’impression que tout le Japon s’y est donné rendez-vous.

Le Hilton Tokyo
En avril dernier, nous avons séjourné deux semaines au Japon afin d’y visiter des hôtels, créer des liens avec les gens sur place, et trouver des adresses et endroits magiques pour y tenir des visites qui laisseront des souvenirs impérissables. Ce séjour nous a notamment permis de nous imprégner de cette ville extraordinaire qu’est Tokyo, et d’y dénicher le Hilton Tokyo, un hôtel 4.5 étoiles en plein coeur de la ville, jouissant d’une localisation hors-pair.

Situé en plein coeur du quartier Shinjuku, le Time Square de Tokyo, il donne accès à la ville en quelques foulées, et est à proximité de la gare de Shinjuku (complexe ferroviaire le plus fréquenté au monde).

Les ryokans et le Mont Fuji
Difficile de ne pas se sentir dépaysé lorsqu’on entre pour la première fois dans un ryokan, une auberge traditionnelle japonaise. Pendant des siècles, la bourgeoisie japonaise a migré vers ce type d’hébergement pour prendre du repos et relaxer. Aujourd’hui, les Japonais et quelques touristes se déplacent pour revivre le Japon traditionnel. Le 13 avril, nous logerons dans un ryokan aux abords du Mont Fuji, afin d’y vivre une expérience hors du commun.

Transfert en autocar de 90 minutes vers le Mont Fuji et le Lac Kawaguchiko. Le Mont Fuji se reflète dans ses eaux et offre un spectacle visuel magnifique. Départ ensuite vers les ryokans. Cette journée d’activité en marge de la nuitée dans un ryokan, est incluse pour tous ceux optant pour la prolongation à Tokyo et le Mont Fuji.

Les ryokans
Le visiteur peut s’attendre à un service de haute qualité lorsqu’il séjourne dans un ryokan : les employés sont réputés pour leur politesse et leur diligence. En tant que visiteurs, ne prenons pas à la légère les règles de bienséance : il faut, par exemple, absolument se déchausser avant d’entrer dans sa chambre! Les planchers des chambres sont couverts de tatamis, sortes de nattes traditionnelles japonaises. Les visiteurs dorment sur des matelas ou futons étendus sur les tatamis le soir venu. Et que faire, dans un ryokan? Essayer un onsen (bain public d’eau thermale, avec coutumes et règles d’hygiène très strictes), boire le thé, méditer… Le souper traditionnel est servi alors que les invités sont assis par terre en groupe; ce que nous vivrons, tous vêtus d’un yukata (léger kimono d’été).

Les ryokans existent dans les centres urbains, mais les plus prisés sont certainement ceux situés au bord d’un lac ou à la montagne, en pleine nature. Lors de notre séjour d’une nuit, nous serons dispersés avec les guides en petits groupes de 20 dans différents ryokan de la région du Mont Fuji.

Comme nous serons installés à l’ombre de la plus haute montagne du Japon, nous aurons droit le lendemain matin à une activité de marche sur les sentiers au pied du Mont Fuji, en compagnie de l’explorateur Bernard Voyer. L’activité est optionnelle, mais gratuite pour tous. Bernard Voyer a vécu de multiples expéditions, dont son tour du monde des plus hauts sommets de chaque continent. Et le Mont Fuji ne fait pas exception, avec ses 3 776 mètres d’altitude. Cette montagne est sans contredit un symbole fort et internationalement reconnu du Japon. La forme de cône presque parfait de cet ancien volcan en a fait l’objet de peintures et a inspiré les grands maîtres de la littérature.

1-800-590-5995

Pour questions ou réservations

Segment 2 - Kyoto : 14 au 19 avril 2018
Avant d’arriver à Kyoto, nous profitons du trajet en « Bullet Train », ces trains ultra-rapides japonais qui peuvent atteindre des vitesses de 240 à 320 km/h. Une excellente manière de vivre à toute allure la culture nippone avec, en prime, un lunch (servi à tous) sous forme de « BentoBox », un assemblage de nourriture traditionnelle dans un cabaret. Le coût du billet de train est inclus dans le tarif du voyage.

Arrivé à Kyoto, la seule vue de la gare centralene donne aucun indice aux visiteurs sur la vraie nature de Kyoto. En effet, ses allures futuristes ont même fait l’objet de critiques, tellement la gare contraste avec le reste de la ville. Il faut savoir que Kyoto a tout d’une « ville-musée ». Les Japonais la considère comme la capitale culturelle de l’Empire du Soleil Levant, vu ses premières fonctions de capitale impériale jusqu’au milieu du XIXe siècle. Et c’est dans cette ville qu’on trouve les plus beaux temples du pays. Dix-sept sites sont d’ailleurs classés au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.

En 794, Kyoto est bâtie selon les plans des métropoles chinoises, c’est-à-dire en damier. Son nom d’origine, Heian-kyo, signifie « capitale de la paix et de la tranquillité ». Le nom s’avère toujours actuel. Nous sommes ici dans un environnement complètement différent de Tokyo. On y retrouve tous les avantages de la capitale (gastronomie, peuple accueillant, etc.), mais dans un décor moins urbain. Ici se chevauchent allègrement traditions et modernisme.

Sortis de la gare, nous avons quatre jours pour découvrir les hauts lieux de la culture nippone. À 20 minutes de marche de notre hôtel se trouvent les quartiers les plus visités de Kyoto : Gion, le quartier-général des geishas, et Higashiyama. On passe facilement une journée complète à se perdre dans ces quartiers, « le coeur et les poumons » de Kyoto. Une visite sur l’artère Nishikikoji s’impose également : une foule de boutiques charmantes et de marchands japonais y sont installés. On peut y magasiner ou y déambuler pendant des heures.

Les adeptes d’architecture y trouveront leur compte. Pour cause, pendant plus d’un millénaire, Kyoto a vu naître et évoluer la culture japonaise. La ville est célèbre pour ses temples, et le plus célèbre est certainement le Kinkaku-ji, ou Pavillon d’or, situé au nordouest de la ville. Au sud de la gare et à un jet de pierre du centreville, il y a aussi le temple Toji, réputé détenir la plus haute pagode au monde. La hauteur de la structure – 55 mètres – prouve son importance dans la culture japonaise.

Il est aussi possible de randonner dans les montagnes environnantes, de louer des vélos pour visiter la ville ou faire un tour dans les quartiers commerçants comme Shingyogoku et Shijo-Kawaramachi, où se tiennent les jeunes. On peut aussi déambuler sur le terrain du parc impérial de Kyoto. Quatre-vingt cinq hectares de verdure (dont des cerisiers, des grands prés, des conifères, des étangs, de sentiers…), accessibles pour un pique-nique ou une promenade.

Notre hôtel, le Westin Miyako Kyoto, un établissement classé 4 étoiles, permet de se déplacer facilement à pied vers les principaux quartiers d’intérêt de Kyoto. Ses chambres sont simples, mais spacieuses et confortables. Il est également doté d’un centre de conférence de calibre international.

1-800-590-5995

Pour questions ou réservations

Segment 3 - Région ouest de Honshū - 19 au 23 avril 2018
Les participants inscrits à ce voyage qui souhaitent prolonger leur séjour au Japon peuvent, sur une base facultative et optionnelle, s’inscrire à un circuit en autocar de 4 nuits exclusif à notre groupe, du 19 au 23 avril. Ce forfait est limité à 45 chambres et est offert en français, avec accompagnateurs du Québec et guides professionnels locaux. Voici un aperçu du parcours et des régions visitées.

Jour 1 : Okayama
Départ en autocar de Kyoto en direction de Himeji. Visite du château de Himeji, l’une des plus vieilles structures du Japon médiéval. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO et désigné comme trésor culturel du Japon, c’est l’un des douze derniers châteaux japonais en bois encore existants. Il est aussi connu sous le nom de « Shirasagi-jo » (château du Héron blanc) en raison de sa couleur blanche extérieure. Poursuite de la route vers Okayama, une ville située en bordure de la mer intérieure de Seto. La ville est traversée par les rivières Asahi et Yoshii. Nuitée au Granvia Hotel Okayama.

Jour 2 : Hiroshima
Départ en direction d’Hiroshima. Visite de Kurashiki, située dans la préfecture d’Okayama, connue principalement grâce à son magnifique quartier de vieilles maisons, le Bikan. Elle fut aussi un lieu d’affrontements entre le clan Taira et le clan Minamoto durant l’ère Heian (794-1185). La ville est traversée par le fleuve Takahashi et parsemée de collines comme la Montagne Tanematsu, ce qui donne un charme unique à cette ville de moins de 500 000 habitants. Déplacement ensuite en train haute vitesse en direction d’Hiroshima. Située sur la côte nord de la mer intérieure de Seto, Hiroshima est universellement connue pour avoir été la cible des deux premiers bombardements atomiques de l’Histoire par les États-Unis, en 1945. Depuis longtemps reconstruite et dorénavant connue comme étant la Cité de la Paix, Hiroshima est un incontournable de l’histoire moderne du Japon. Nuitée à Hiroshima.

Jour 3 : Miyajima
Itsukushima, appelée aussi Miyajima, est une île sacrée se trouvant dans la mer intérieure de Seto. L’île abrite principalement le bourg de Miyajima-cho, et est célèbre pour son sanctuaire et son Torii flottants. Miyajima est classée parmi les 3 plus beaux sites du Japon : des paysages époustouflants, des temples et des sanctuaires dont l’un est inscrit au Patrimoine Mondial, une nature abondante et préservée intacte, un lieu chargé d’histoire et de mystères. On dit de cette île que c’est le Japon en miniature. Retour au Sheraton Hiroshima pour la nuit.

Jour 4 : Osaka
Départ en train haute vitesse vers Osaka, la troisième plus grande ville du Japon et le chef-lieu de la préfecture du même nom. Nous visiterons notamment le château d’Osaka, l’un des plus célèbres du Japon. Il a joué un rôle majeur durant l’unification du Japon au XVIe siècle au cours de l’une des dernières grandes révoltes contre les Tokugawa. Le château est situé sur une parcelle de terrain d’environ un kilomètre carré. Il est construit sur deux platesformes élevées supportées par des murs de roche, chacune donnant sur un fossé. Le château central est fait de cinq étages à l’extérieur et huit à l’intérieur. Nous visiterons ensuite Shinsaïbashi et Dotonbori, les plus grandes artères commerciales d’Osaka. Ancien quartier de plaisir, Dotonbori est célèbre pour ses théâtres historiques (aujourd’hui tous disparus), ses magasins, ses restaurants, et ses nombreuses enseignes lumineuses, comme celle du confiseur Ezaki Glico qui représente un coureur passant la ligne d’arrivée. Dotonbori symbolise la flamboyance d’Osaka. Nuitée à Osaka.

Jour 5 : Retour au Québec
Transfert vers l’aéroport d’Osaka, en prévision d’un retour au Québec.

1-800-590-5995

Pour questions ou réservations

Visites et activités optionnelles

Visite en pousse-pousse
Les pousse-pousse sont au Japon ce que sont les calèches au Québec : un moyen de transport pittoresque pour découvrir les recoins de la vieille ville. Tirés par un coureur à pied, les pousse-pousse possèdent deux grandes roues et un petit habitacle pour une ou deux personnes. Assis sur un pousse-pousse, il est possible de visiter le quartier populaire d’Asakusa, par exemple. Le « tireur » est capable d’accomplir deux tâches à la fois, c’est-à-dire nous mener à bon port et expliquer les attraits touristiques de l’endroit! Cette activité peut être combinée avec la visite guidée d’Asakusa et du temple Senso-ji.

Le marché aux poissons de Tsukiji
Le marché aux poissons de Tsukiji est le principal marché aux poissons de la métropole de Tokyo et le plus grand marché de gros du monde pour les poissons et fruits de mer. Le marché ouvre dès 5 h 30 pour l’encan. On y trouve plus de 450 espèces en provenance du monde entier. Il vaut mieux le parcourir en matinée, ce qui est optimal d’un point de vue décalage horaire.

Le jardin de bonsaï
Masculin, l’art du bonsaï? C’est ce dont nous nous rendrons compte en visitant le jardin privé de M. Kunio Kobayashi. « Je voulais montrer la beauté et la sévérité de la nature cachée du bonsaï », indique le propriétaire qui a fait de son jardin un musée en 2002. Le Shunkaen Bonsai Museum est une véritable oasis cachée dans la banlieue Est de Tokyo. Après avoir visité le Shunkaen Bonsai Museum et écouté une présentation sur l’art du bonsaï, les visiteurs sont conviés à mettre la main à la pâte, soit couper et rempoter un bonsaï à partir des techniques développées par les grands maîtres. Et il est possible de partir avec le petit bonsaï personnalisé!

Apprendre à écrire shodo
Écrire « shodo » avec un pro, pinceau en main, c’est ce que nous propose l’atelier de calligraphie shodo par le célèbre calligraphe M. Udoyoshi. Le maître d’expérience commence par expliquer et montrer par l’exemple. Après les explications, les calligraphes en herbe apprennent en exécutant. Ils peuvent rapporter leur travail dans leurs valises, comme souvenir. En cas de difficulté, le calligraphe tient le pinceau de l’élève et lui montre le mouvement à exécuter pour arriver à dessiner le bon symbole.

L’expérience Taiko Drumming
Les tambours Taiko furent introduits au Japon il y a environ 2000 ans. Au début, ils étaient utilisés principalement en temps de guerre, mais deviendront par la suite des instruments culturels de l’ancienne cour impériale japonaise. Un spectacle divertissement à regarder, mais aussi une activité enrichissante et une excellente façon de libérer du stress.

L’expérience de la méditation Zen
Les bouddhistes croient que la paix absolue n’est pas atteignable par les connaissances et le raisonnement, mais par la méditation. Un bouddhiste expérimenté expliquera les principes et procédés de la méditation, avant une brève pratique.

L’éxpérience samouraï dans un Dojo
Une opportunité unique d’apprendre le code des samouraïs japonais, appelé Bushido, et les techniques de base qui sont la fondation de l’art du maniement des armes japonaises. Un samouraï professionnel et ses protégées commenceront par expliquer l’esprit du Bushido, la voie du samouraï, et démontreront ensuite les techniques de Iaido, qui à la base sont complexes, mais basées sur des mouvements fondamentaux qui peuvent être facilement reproduits par des amateurs. Vous aurez également la chance d’utiliser ces techniques dans des combats sécuritaires et amicaux.

Visite de Arashiyama, incluant le temple Tenryu-ji et la villa Okochi-Sanso
Arashiyama, située dans le secteur ouest de Kyoto, est probablement la région de la ville la plus proche du coeur des habitants, reflétant ses caractéristiques naturelles, la rivière Holy et l’incroyable forêt de bambous. Un endroit qui mérite d’être visité à pied. Nous pourrons nous promener dans les jardins, traverser la rivière Hozu et nous rendre jusqu’à Kyoto. Ensuite, nous marcherons dans le jardin de bambous avant de retourner au centre de Kyoto.

1-800-590-5995

Pour questions ou réservations

Invité spécial : Bernard Voyer

Pour Bernard Voyer, tout a commencé par une boussole, reçue en cadeau à six ans. Nous sommes en 1959 et commence une vie d’aventure pour celui qui deviendra un explorateur de réputation internationale quelques décennies plus tard. Aujourd’hui, Bernard Voyer a plus d’une trentaine d’expéditions de haut niveau à son actif. Parmi les plus impressionnantes, il y a l’Everest (8 850 m), l’atteinte du pôle Sud (1 500 km à ski en totale autonomie) et les pôles Nord magnétique et géographique.

Il a effectué plusieurs fois le tour du monde, à la recherche des plus hautes montagnes, des endroits les plus froids ou les plus inaccessibles de la planète. Mais même si sa saison fétiche est l’hiver, Bernard Voyer n’est pas compatible qu'avec la glace et la roche! Il a aussi fait des milliers de kilomètres en canot dans le grand nord québécois.

En souvenir de ses périples, l’explorateur et conférencier rapporte généralement quelques cailloux, un peu de neige fondue, des photos… Et surtout, des histoires incroyables sur son parcours et sa vie d’aventurier. Et nous aurons la chance de profiter de son expérience et de ses conseils en marchant au pied du Mont Fuji. Bernard Voyer nous accompagnera d’ailleurs tout au long du voyage au Japon de neuf nuits, et se rend disponible pour répondre à toutes les questions du groupe, échanger, manger, vivre avec les participants de notre groupe! Amoureux du Japon, il a inspiré la création du voyage et pourrait bien nous faire voir le pays sous un angle tout à fait inattendu.

Il fera d’ailleurs en plus avec nous ce qu’il fait déjà régulièrement : il donnera une conférence de 90 minutes, ouverte à tous les participants et leurs accompagnateurs. Bernard Voyer n’en sera pas à sa première : il a donné pas moins de 750 conférences jusqu’à présent, que ce soit dans le cadre de conférences corporatives ou à la NASA.

1-800-590-5995

Pour questions ou réservations

Loading